La marche nordique, ou nordic walking, est une activité en plein essor et nous sommes de plus en plus nombreux à la pratiquer pour notre plus grand plaisir. Appelée au départ « marche bâton », elle a longtemps été pratiquée l’été par les skieurs de fond qui trouvaient là un moyen de s’entrainer en reproduisant le plus fidèlement possible les gestes techniques de leur discipline. Dans les années 90, en Finlande, elle a été enrichie techniquement et agrémentée d’un matériel spécifique, pour aboutir à ce concept révolutionnaire de marche dynamique, qui comptait déjà plus de 8 millions de pratiquants en Europe en 2010.

Lorsque l’on essaye pour la première fois, on est immédiatement conquis par les sensations agréables et grisantes qui découlent de l’utilisation concomitante des bras et des jambes. Tout le corps est en action, la foulée s’allonge, on se sent propulsé vers l’avant, on (re)devient quadrupède. D’autre part, les bâtons permettent également d’effectuer de nombreux sauts, impulsions et figures, qui rendent cette activité variée et très ludique.

Sport de bien-être pour les uns, et entrainement physique respectueux du corps pour les autres, les bienfaits de la marche nordique sur la santé sont nombreux et reconnus. Très complète, elle fait travailler l’ensemble du corps, stimule le système cardiovasculaire, renforce la tonicité et la souplesse des chaines musculaires, tout en diminuant les chocs et préservant les articulations. Elle est accessible à tous et à toutes, et chacun selon son âge et son niveau sportif y trouvera un intérêt. Elle peut se pratiquer partout, en ville comme à la campagne, et même en moyenne montagne. Facile au premier abord car dérivant de la marche, la base technique du nordic walking est cependant importante et il est nécessaire d’effectuer les bons gestes avec la bonne posture corporelle pour profiter pleinement de tous ses bienfaits.